Soirées parisiennes, classe et distinction

Publié le par wandrille

Juste pour dire que parfois il m'arrive des enmerdes...
Ainsi l'autre soir dans une soirée de l'Asso pourtant régulièrement infiltrée, je me suis fait  exploser le pif par une tarée notoire du monde des blogs, Capucine, femelle histérique du dénommé Libon dont je reproduit ici  la bafouille lamentable, issu  de leur blog de merde.

On remarquera notamment que Libon a été bien incapable de rendre ma mâle apparence et a caché mon regard de braise derrière un carton lamentable, preuve que ce type n'est qu'un tâcheron hideux.

Commenter cet article